LA voile, le cuir & la passion

 Skipper créatrice

 

C’est l’histoire d’une amoureuse des océans qui a décidé de se poser à terre, avec un projet ambitieux: donner des voiles au cuir.


Monitrice de voile, puis skipper sur différents bateaux jusqu’au yacht de luxe, j’ai développé en mer de multiples facettes : ma pédagogie et mon sens de la transmission des savoirs, mon goût pour le beau, la nature et ses couleurs, mon tempérament de travailleuse obstinée et de fonceuse. 

 

Latitude 42° est née d’une escale prolongée en Corse, et me permet aujourd’hui de mettre toutes mes découvertes au service de la création. De la conception à la fabrication, j’aime élaborer de nouveaux produits et améliorer les modèles existants. Je sélectionne les matières avec pour obsession, l’exigence de la qualité, l’élégance et la solidité.

Le cuir, matière noble, la voile, matière vivante : ce mariage m’inspire et donne naissance sans cesse à de nouvelles lignes, de nouveaux modèles.

 Chaque modèle est pensé pour être utilisé en ville, à la plage, en mer, et conçu comme pièce unique, sur-mesure, pour coller au plus près à son propriétaire. 

 

Ma formAtion

Travailler le cuir est un art qu’il faut respecter et maîtriser. Me former était ma première étape dans mon aventure.

Où, quand, comment avec qui ?

Je me suis beaucoup documenté, j’ai beaucoup testé, pratiqué, loupé, même, mais c’est grâce au talent de Solenn Chevaleyre, que j’ai pu acquérir ce savoir-faire que je me suis approprié depuis 6 ans maintenant.

À chacun de ses stages, j’ai acquis une technique que j’ai appliqué à mes créations. 
La phase d’apprentissage des gabarits m’a permis de vraiment me lancer.
Au début, j’avais envie de tout essayer et c’est au fil du temps que j’ai trouvé mon style.

 

LATITUDE 42 ° LA MARQUE

 

En géographie, le 42e parallèle nord-est le parallèle joignant les points de la surface de la Terre dont la latitude est égale à 42° nord.

C’est le parallèle le plus au sud coupant une partie de la France métropolitaine.

Il traverse la Corse entre Villanova et Ghisonaccia sur 60 km.

Il traverse l’Europe, l’Asie, l’océan Pacifique, Amérique du Nord, et l’océan Atlantique

Il était impossible d’imaginer un nom qui n’aurait pas de lien avec ma première passion, la mer.

C’est d’ailleurs au cours d’un transatlantique que j’ai créé ma toute première pièce, un portefeuille avec une chute de voile. Les journées sont parfois longues en mer, alors j’ai eu le temps de me pencher sur la question de la matière.

En arrivant à terre, en nouvelle Zélande que je me suis posé la question: “pourquoi pas?”.

MON ATELIER

À mes débuts, j’ai eu la chance de partager un bout d’atelier A SCOPA avec plusieurs artisans, dont un qui lui travaille le bois. Ses sculptures à l’inspirations polynésiennes m’ont tout de suite rappelé la Nouvelle-Zélande que je venais de quitter. Cette période m’a non seulement permis de rencontrer d’autres artisans, mais c’est aussi grâce à ce réseau que j’ai été mise en contact avec Solenn Chevaleyre mon mentor (si je peux me permettre).

L’envie d’avoir mon propre espace est devenue vitale et aussi nécessaire dans mon processus de développement et de reconversion. Choisir le port Tino Rossi s’est trouvé être un excellent compromis à l’image de mon objectif: 

Faire le lien entre la mer et le fait de faire revivre des matières.

Aujourd’hui, je prends beaucoup de plaisir à accueillir mes clients dans mon espace. Comme l’a fait Solenn avec moi, transmettre mes valeurs et ma passion est une fierté.

C’est aussi un endroit propice aux échanges et à la création conjointe avec mes client(es) qui veulent une pièce unique.

Le meilleur moment pour moi: voir leurs visages et leurs yeux pétiller quand je suis arrivée à réaliser ce qu’ils avaient en tête.

Vous voulez me rencontrer?

2 + 15 =

Newsletter by Latitude 42°

Newsletter by Latitude 42°

Tenez vous au courant des nouveautés, des consels et actualité de mon petit monde :)

Bienvenue !